Wiktenauer logo.png

Page:Le Maniement d’Armes De Nassau (Adam van Breen) 1618.pdf/5

From Wiktenauer
Jump to: navigation, search
This page needs to be proofread.


Tous amateurs du Maniement des armes Adam van Breen leur souhaite prosperité & felicité.

FLavius Vegetius, Autheur ancien, lequel pres que nous eft demeuré, de ceux qui en la langue Latine ont escrit, del’ordre militaire & maniement des Armes des Romains, tesmoigne, mesmes les Histoires denoncent assez clairement: Que les Romains, par non autre voye sont devenu maiftres du tout l’univers, que par le maniement serieux, & exercice continuel des armes. Car que pouvoit (dict l’Autheur susdict) une petite troupe & une poingnee des Romains contre la multitude des Gaulles? Que pouvoient les petits Italiens a l’encontre de ce grands & hault Allemans? Il est assez notoir, que les Espaignols non seulement en nombre, mais aussi en force corporelle leur surpassoient: & que au commencement n’y estoient a accomparer, aux rusees & richesses des Africains, voire, mesmes a la prudence des Grex. Contre tout cela il a esté requis & necessaire, premiere ment a la guerre, d’eslire & entretenir Ieunesse dextre & genereux, & ceux la exercer au vray maniement des armes, par les Campidoctores (tel nom donne Vegetius aux Commandeurs & Offîciers, comme Pedagoges exercees & experimentés aux armes) faire apprendre & enseigner: Les tardiss & nonchalans duement punir, les vertueux & animez recompenser: Finalement d’en faire des hommes belliqueux, le rendre par l’exercice continuelle, robuste & a droict: De forte que estant en Campaigne, rien ne se presenteroit, ou ils sussent bien dressez a tous occurrences, & armees contre tous dangiers: Bien resolu de resister, & leur defendre, ausi prest au besoing d’empoigner l’ennemy sans aucune crainte.

La science & maniement des armes, engendre & nourrit une generosité au Combat. Il n’y a personne qui no seroit executer en Campaigne, ce qu’il n’auroit appris correctement a la Maison, en forte que l’exercice des armes, pour le bien des Republicques & Villes, occasionne un singulier profit, & prosperité en la Guerre. Vn General d’une Armee executera plus, par une petite troupe des soldats experimentés, qu’avec une grosse armee degens mal dressez. Les Grecx, & specialement les Romains ont remarqué cecy, & ceux qui leur ont succedé, le grand avantaigie qui leur est advenu. Voila non sans raison, que le tres-Illustre Prince Maurice de Nassau, ceste tret-necessaire science des armes, desia decheu, & en mespris, a redressé & estably, d’un singulir zele & affection a la maintenue d’icelle: Nuict & jour sans cesse estudians ce mesme Prince, à l’honorer & augmenter de plusieurs nouvelles & plus necessaires inventions plain de practicques. En facon qu’elle eft la parfaiste & excelente pour le present qu’aucun Prince ou General d’une armee pouroit inventer. Parquoy ce Prince est devenu en grand estime entre tous Princes de l’Europe, voire en admiration entre tous peuples & nations de la terre, ayants cognoissance de ses actions Heroicques, congruant par mesme voix, le los, du grand Duc de Venise, & du Serenissime Senat attribuant a ce Prince, Le plus grand Capitaine de son temps.

Or, pour demonstrer l’inclination & la recognoissance que je doibs a un Prince tant noble & illustre. pour progeniture de ceste nouvelle Maniement des armes nassauicques, ay volu produire & representer au vis, toutes les Postures, de la Rondelle, Picque, Espee, Targe, consecutivement toutes fortes des armes legitimes tout ainsi que le Prince pour le present, fait observer a la Compagnie des gardes. A fin que non seulement le Capitaines & Gens de Guerrey se delectent, en contemplant, mais utile a les imiter, ay voulu y adjouster les raisons d’icelles en bref, mais toutesfois instruction necessaire, faisant parler les figures. Quel observation de temps, paroles de commandement aux Soldats, qu’il y a à observer, ce la se monstre icy clairement & par les carracteresen chiphre, commencant de la premiere Figuere, jusques a la derniere.

Par ceste Methode pouront les inexperimentés estre instruict, & directe mēt exercés, à la Maniement des armes Nassauicques: & selon ceste ordre & instruction de son Excellence, les manier promtement & s’en servir industrieusement.