Wiktenauer logo.png

Page:Discours de la théorie de la pratique et de l’excellence des armes (André des Bordes) 1610.pdf/46

From Wiktenauer
Jump to navigation Jump to search
This page contains changes which are not marked for translation.

This page has been proofread, but needs to be validated.

dautant que tel coup panche en terre tu tourneras la main quand tu pourra en quarte, toutes-fois l’abaissant avec la mesme garde au costé droict de ton ennemy, qui te voulant fraper de ceste botte, pourra parer puis que ceste quarte a une telle industrie quand elle est bien mise en pratique. Je parle mesme a ceux qui entendent ceste profession, qu’il y a plusieurs choses qui peuvent estre entendues naturellement, encor que ce soient enfans de l’art.

Je te laisseray en quarte ayant frappé de premiere en te conseillant de teuir semblable garde pour la meileure pouvant avec celle garde parer toutes sortes de coups, sans estre subject a tant de feintes, comme es autres gardes. Quand ton ennemy sera en quarte pour toutes sortes de coups, soit de pointe ou de taille, tu te mettras en premier, non point haute de bras beau coup, afin que ton ennemy ne face feinte de te don-