Wiktenauer logo.png

Henry de Sainct Didier

From Wiktenauer
Jump to navigation Jump to search
Henry de Sainct Didier
Born 1530s (?)
Pertuis, Provence
Died after 1584
Paris, France (?)
Occupation Fencing master
Patron Charles IX of France
Influences
Influenced Salvator Fabris (?)
Genres Fencing manual
Language Middle French
Notable work(s) Les secrets du premier livre sur l'espée seule (1573)
Translations Traducción castellano
Signature Henry de Sainct Didier sig.png

Henry de Sainct Didier, Esq. was a 16th century French fencing master. He was born to a noble family in Pertuis in the Provence region of France, son of Luc de Sainct Didier. Sainct Didier made his career in the French army, ultimately serving 25 years and seeing action in Piedmont, Italy from 1554 - 1555. He wrote of himself that he "lived his whole life learning to fight with the single sword" and eventually "reached a point of perfection" in his art. Apparently he became a fencing master of some renown, for in ca. 1573 he secured a royal privilege for a period of ten years for treatises on a number of weapons, including the dagger, single side sword, double side swords, sword and buckler, sword and cloak, sword and dagger, sword and shield (both rotella and targe), and greatsword. Unfortunately, only his treatise on the single side sword, titled Les secrets du premier livre sur l'espée seule ("Secrets of the Premier Book on the Single Sword") and printed on 4 June 1573, is known to survive; it seems likely that the others were never published at all.

Treatise

Additional Resources

  • Hyatt, Robert Preston and Wilson, Devon. "The Single Sword of Henry de Sainct Didier." Masters of Medieval and Renaissance Martial Arts. Ed. Jeffrey Hull. Boulder, CO: Paladin Press, 2008. ISBN 978-1-58160-668-3
  • Sainct Didier, Henry de. The Single Sword of Henry de Sainct-Didier (Traicté Contenant Les Secrets Du Premier Livre Sur L'Espée Seule). Trans. Robert Preston Hyatt and Devon Wilson. Boulder, CO: Paladin Press, 2009. ISBN 978-1581607048
  • Slee, Chris. Secrets of the Sword Alone. LongEdge Press, 2014. ISBN 978-0646926353

References

  1. Pristin : ancien, antérieur
  2. Insertion du « a ».
  3. The "es" is a wooden board placed in the back wall of the tennis court which, if hit by a volley, is scored immediately. In modern tennis, this board is replaced by a grid.
  4. « L'es », habituellement orthographiée « ais », désigne une planche de bois placée dans le mur du fond de la salle de jeu de paume qui, si elle est touchée par un coup de volée, donne le point immédiatement. Dans le jeu de paume moderne, cette planche est remplacée par une grille. Il est possible que cet « ais » ait donné le terme anglais d'« ace » que les étymologies modernes confondent avec l'« as » du jeu de carte. Voir la définition d' « ais » de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert.
  5. L’esteuf : ancien nom pour la balle.
  6. précéder. « Préaller » subsiste en français sous la forme « préalable ».
  7. Il s’agit très probablement du maître d’arme italien Fabris Salvator de Padoue (1544-1617). Voir la note sur Fabris Salvator de Vigeant p. 162 et aussi les références à ses publications (Vigeant p. 55-56)
  8. Version alimentaire de l’adage « blanc bonnet et bonnet blanc ».
  9. Transcription la plus sûre du texte : « gran d erre »
  10. Serviteur du grand prêtre venu arrêter Jésus au Mont des Olivier et dont l’oreille coupée a été immédiatement guérie. Selon la lecture du passage, il est parfois pris pour celui qui soufflète Jésus.
  11. Un des anciens nom de l’abeille.
  12. Sens incertain ; peut-être s'agit-il d'une mauvaise graphie de « filial ».
  13. drillant : étincellant, brillant (dictionnaire de Nicot).
  14. Correction du texte d’origine donnant « peid ».
  15. Cette correction sur les images d'Henri de Saint-Didier indique que celles-ci ont été réalisées avant la version finale du texte.
  16. Le « o » de troisiesme est curieusement placé en exposant.
  17. Suppression du doublement de l'esperluette.
  18. Dupuis states the original says left but is incompatible with the rest of the text and the engraving.
  19. Proposition de correction de l’édition originale qui donne « gauche », en incohérence avec la gravure et le texte plus bas qui confirme que la posture du Lieutenent est identique à celle de la section précédente où c’était bien le pied droit qui était reculé.
  20. Deuxième remarque de l'auteur sur les gravures montrant que le texte a été retouché après réception des gravures. À comparer avec une remarque similaire faite dans le i.33.
  21. Correction du texte d’origine donnant « Leiutenent ».
  22. In modern fencing, dérobement is a fencing term for disengage.
  23. Correction de l'édition originale qui omet lors d'un changement de page le début du mot « haute »
  24. The position of the hand illustrates the fingers down, in opposition to the text.
  25. La position de la main illustrée a les doigts au-dessus, en opposition avec le texte.
  26. Proposition de correction pour « bessoin »
  27. Proposition de correction pour « avan-main »
  28. Proposition de correction pour « couté »
  29. Proposition de correction pour « Vola ».
  30. Proposition de correction pour « ongle »
  31. Sens inconnu.
  32. La tuition est un synonyme de « garde », « défense », très souvent employé à cette époque pour appuyer le mot « défense ».
  33. Proposition de correction pour « Provost »
  34. Proposition de correction de « du–sixiesme »
  35. Proposition de correction pour « persent ».
  36. The triangle represented here is not correct. The one marked 65 seems to better reflect the proposed movement.
  37. Proposition de correction pour « le ongles ».
  38. Le triangle représenté ici n'est pas correct, celui cotté 65 paraît rendre mieux compte du déplacement proposé.
  39. Dupuis thinks 75 represents this correct and that 73 is incorrect.
  40. Proposition de correction pour « Lieutent ». La marque indiquant une contraction a probablement été omise.
  41. On pourrait compléter : « ...et le mettre en 4 ». L'illustration 73 est incorrecte puisque le pied gauche est resté sur la semelle 1 et n'est pas placé sur la semelle 3 (à gauche) comme demandé ; la position des pieds de l'illustration 75 correspond à ce qui aurait dû être représenté.
  42. The Provost shown at the portraiture does not correspond to the text since he is on the right foot
  43. Proposition de correction pour « dh’aut »
  44. Sic.
  45. Le prévôt représenté ici ne correspond pas au texte puisqu'il se tient sur le pied droit.
  46. The Provost of 80 isn't on the left foot as written but is coherent with 78.
  47. Le prévôt de la figure 80 n’est pas sur le pied gauche comme écrit et mais reste cohérent avec la figure 78.
  48. It is meant to read as Provost here.
  49. Il faut évidemment lire ici « Prevost ».
  50. Proposition de correction pour « suprint »
  51. Sic.
  52. Suppression du doublement de l'esperluette dans « sa cuisse gauche, & & tous ».
  53. Sic. Au XVIe siècle, le genre des mots était encore indécis.
  54. The author is announcing here another edition to augment his book which has never has been written.
  55. L’auteur annonce ici une prochaine édition augmentée de son oeuvre qui n’a a priori jamais eu lieu.
  56. Proposition de correction pour « ou ».
  57. Proposition de correction pour « mostré »
  58. Du latin médiéval « inquinatum » signifiant « pour combien »
  59. lit. bark or shell, outer layer. Idiom similar to "Don't judge a book by its cover.
  60. A vidimus is a certified copy of an earlier act
  61. of King Charles IX
  62. It must be either Pierre or Jean Brûlart who both served on Parliament
  63. If the seal is appended to the document with a strip of parchment, it is called a "queue". If there is a double strip, it is then called a "double queue".
  64. Dilection : attachement, amour pur.
  65. Un vidimus est la copie certifiée d'un acte antérieur.
  66. Il doit s'agit de Pierre ou Jean Brûlart (tout deux avait une charge au Parlement) qui signe pour le roi.